Accueil du site Photographie Equipement.
 
Pour le dépoussiérage de votre capteur photographique

Un "ioniseur" simple et bon marché

Article publié le mardi 26 janvier 2010.


Comme chacun sait, le dépoussiérage du capteur d’un appareil photo numérique requiert le plus grand soin.

L’idéal est de ne pas le toucher. Une solution aisée est l’air pulsé par une poire à lavement ORL ou ustensile spécialement dédié à la photographie. La seule différence est le prix !

Mais l’électricité statique accroche la poussière au filtre de notre précieux capteur d’images.

L’allume gaz piézoélectrique, après très légère modification, devient un outil qui génère un flux neutralisant l’électricité statique.

Absolument déconcertés par la simplicité et la rapidité de l’opération, moins de cinq minutes, le réflexe du bricolage en image ne s’est pas présenté, mais était-ce bien nécessaire ?

Voici l’objet prêt à rendre d’inestimables services :

JPG - 18.9 ko

Pour 4,95 euros, chez Mr Bricolage, un appareil se prêtant idéalement à sa destination. La marque Metaltex figure sur le carton de présentation.

Aucune vis, il suffit de retirer, par une légère traction, le tube métallique perforé, qui fait office d’électrode de masse. On se trouve alors en présence de l’autre électrode enfichée dans un cabochon en matière plastique translucide. A l’aide d’une lame, un léger effort le dégage du manchon en plastique blanc. Enfin libérée, l’électrode est assujettie par une pince ou un petit étau pour être prolongée par le brasage à l’étain d’une épingle. La seule difficulté est d’avoir un assemblage parfaitement rectiligne. Le coude sur la table, l’épingle serrée dans une pince plate tenue en main offre un bon résultat.

JPG - 16.3 ko

JPG - 17.5 ko
JPG - 26.6 ko

Voilà, c’est tout, le capuchon d’un stylo feutre, dont l’extrémité est perforée pour le passage du bout de l’épingle, coiffe exactement l’endroit de l’intervention.

Près de la poignée, vous remarquerez un bout de fil qui était en contact avec le tube métallique. A cet endroit, enroulez deux tours de ruban adhésif. Cet isolant préviendra tout attouchement intempestif.

Prenez soin de ne pas actionner la manette de l’allume gaz pendant le travail de transformation, votre main pourrait vous en faire comprendre la raison.

L’utilisation de notre engin est simple, l’action douce et régulière de la gâchette, conjointement à celle de la soufflette ou d’un mini aspirateur, nous débarrasse de cette poussière disgracieuse sur nos clichés. Une distance d’une dizaine de centimètres du capteur semble un bon compromis, mais à vous de tâtonner au début.



Forum de l'article